Jogging Club St Hilaire de Riez

  • Adapté
  • Large
  • Etroit
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Journal

Sortie du Mercredi 20 Juin , du côté d’Olonne…

Envoyer Imprimer PDF

Poésie dédiée à ma mère
qui voudrait tant revoir la mer.
Même sans tes yeux, imagine…
Concentre-toi, et imagine…
Tu revois bien les arbres, les dunes, la mer ?

Voici ce que j’ai vu pour toi hier:

Imagine d’abord un vieux pont.
Embouts caoutchouc aux bâtons,
Toute petite route nous entamons.
Droit devant, la forêt au vert profond.
Alors, pointes piquant la terre sombre,
Nous marchons et traversons cette ombre,
Chassant les moustiques dérangeants.
Voici la surprise devant :
La dune.
La lumière sur la végétation,
Les odeurs sur la végétation.
Nous marchons, et bientôt respirons…
La mer.
La mer qui est là, derrière la dune.
Ni basse, ni haute, à mi-chemin.
Elle nous offre, semblant de rien,
Son air pur et son sable dur :
Sur trois kilomètres nous la longeons,
Sur trois kilomètres allons à fond.
Comme de Bray-Dunes à La Panne, non à l’oubli !
Pose toutes tes douleurs sur ce tapis
Fait de dix-mille petits galets,
Laisse-le s’en aller sous tes pieds.
Et imagine maintenant :
Sur nos épaules, tiède le vent.
Il joue dans mes mèches rebelles
Et murmure comme la vie est belle.
Enfin nous apparaît un paisible marais dormant.
Là, nous formons un cercle, étirons nos muscles, lentement.

Graminées et hautes herbes bordent le long chemin…de notre Vie.

Dimanche 10 juin

Envoyer Imprimer PDF

Il pleut des cordes,
J’y vais, j’y vais pas ?
Il pleut des cordes
Les gouttières débordent,
J’y vais, j’y vais pas ?
Tenue imperméable j’amortis,
Ou je me remets direct au lit ?
Respect des copains et copines, j’y vais :
Je renonce à la peluche,
C’est pantalon et capuche.
Il pleut, ça n’arrête pas !
Il pleut, mais on y va !

Ding Ding! Texto
Odile Moreau
Ce matin, pas de marche nordique
Cause pluie, pluie, pluie plein la barrique !

Alors, à mercredi,
Sauf si pluie, pluie, pluie, pluie !

Mercredi 30 mai 2012

Envoyer Imprimer PDF

Et hop, c’est reparti pour la forêt de St Hilaire-Sion.
On marche, mais aujourd’hui, sérieux! tous les petits soldats, en rang! Nous nous préparons pour la compétition !
Piquez, poussez avec vos bras - piquez, poussez fort avec vos bras - on est fier, on regarde loin devant soi.
Attention, cardio! le dernier passe devant en accélérant le rythme pour remonter la file, et ainsi de suite.
Attention, pente! on monte à petits pas, en haut, on respire profondément. On redescend en zig-zag (on tire des bords). On remonte un peu plus vite, en haut, on respire profondément. On redescend genoux fléchis, dos penché en arrière,
les bâtons derrière pour ne pas se prendre les pieds dedans. Mais surtout, on ne se prend pas trop au sérieux ! Et on n’oublie pas de papoter, papoter…
On finit l’entraînement dans la belle clairière où les arbres sont prétexte au slalom, genoux hauts devant ou talons aux fesses, de toute façon, on rigole…puis on s’étire sous le soleil devenu chaud. Quel bonheur !

Mercredi 16 mai 2012, La Chapelle Hermier, 9 heures du matin.

Envoyer Imprimer PDF

Sur une aire de verdure bien cachée, il était là, ce héron cendré, un peu fier et dédaigneux: il a pris son envol alors que nous nous échauffions.

Ce sont mille autres oiseaux qui nous ont accompagnés de leurs chants vers l’observatoire.

Puis, empruntant les pistes ou les chemins creux encore boueux des dernières pluies, nous avons découvert le beau plateau de la Baudrière.

Là, égal à lui-même, le lac s’offrait à nous.

Complice de cet instant, le soleil nous a encouragés à boire, ôter un vêtement, ou croquer une friandise comme on croque la vie dans ces moments privilégiés: rendez-vous avec soi-même. C’est aussi ça, la marche nordique.

Reprenant la danse des bâtons, grimpettes et descentes, nos pas ont fermé la boucle des 10 kilomètres autour du lac du Jaunay…puis nous nous sommes étirés…de bien être…Merci Odile et Ludovic.

Journal d'une marcheuse

Envoyer Imprimer PDF

Samedi 5 Mai 2012
Côté mer cet après-midi, temps capricieux avec un peu de vent, c’est la course des 2 plages.
Pas de pluie mais les embruns sur ce parcours le long du littoral de St Gilles à Brétignolles.
Piquant les sentiers cyclables et pédestres, puis la corniche, les bâtons des marcheurs, qui se voulaient ludiques, ont devancé les pieds des coureurs qui, eux, se battaient pour la première place!
L’épreuve sportive de 12 kilomètres mariant défi physique et convivialité se termine sur la plage de la Normandelière où beaucoup de monde attendait les coureurs.
La côte vendéenne nous a encore offert ses couleurs, ses lignes, ses odeurs. Dans ce cadre naturel particulièrement agréable et préservé, quel bol d’air !

 

Mercredi 2 Mai 2012
Côté terre ce matin-là, soleil au rendez-vous, notre marche nordique autour du Lac du Jaunay nous a fait (re)découvrir un cadre magnifique: entre bleu et vert ce lieu procure aux amoureux de la nature une émotion particulière: beauté, calme et pureté. Nous longeons des sentiers ombragés baignés de subtiles odeurs émanant de la terre encore humide, nous grimpons quelques pentes à la queue leu leu…. Effort récompensé à l’arrivée par un paysage de rêve.
Et pour demain, vitalité retrouvée!

 

Vous êtes ici : Marche Nordique Présentation Journal de marcheurs